El Greco et ses longueurs d’avance

Après la lecture d’une monographie d’El Greco et les flashs évidents que ses œuvres ont provoquées en moi, je me suis amusé à faire un montage de « paires » de tableaux que je trouve d’une modernité étonnante, confrontés à des maîtres des XIXe/XXe siècles.

Ce génie Grec, sévissant au carrefour des XVe et XVIe siècles en Italie et surtout en Espagne, avait plus d’une longueur d’avance !

3 siècles en fait !

Quelles ressemblances dans ces associations !

 

Olivier Beugin

 

Publicités
Cet article, publié dans Billet personnel, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s