John Cowper Powys et le « lecteur sensible » – Une distinction fondamentale

J’aimerais inviter très sérieusement mon lecteur à ne pas s’émouvoir lorsqu’un certain type de Monsieur Je-sais-tout, parfois affublé d’un diplôme universitaire, lui déclare qu’il est absurde d’attribuer à Homère, Shakespeare, Rabelais, Cervantès, Dostoïevski, les idées exposées par Ulysse, Falstaff, Hamlet, Gargantua, Don Quichotte, ou enfin par Chatov, Kirilov, Trofimovitch, Mychkine et Ivan Karamazov car les porte-parole de ces idées ne sont que des dramatis-personae, qui non seulement n’expriment rien qui coïncide le moins du monde avec l’opinion de l’auteur mais bien souvent la contredisent directement.

C’est l’un de ces points délicats et subtils qui divisent jusqu’en leur tréfonds les deux types de mortels – ceux qui vivent de slogans et de logique et ceux qui vivent d’atmosphère et d’expérience.

Cette dernière école de pensée, à laquelle je suis fier d’appartenir, répliquerait sur-le-champ que chez tous ces grands auteurs de fiction, épique, dramatique ou romanesque, le lecteur sensible décèlera sur-le-champ avec une certitude absolue – même si l’on avait peine à expliquer la cause d’une telle certitude – où les pensées personnelles de l’auteur sont révélées, où ses préjugés intimes sont trahis et où ils ne le sont pas.

C’est qu’à l’oreille du véritable amoureux des livres, il existe toute une gamme de différences entre la vibration du sentiment personnel et celle de la curiosité objective. Et quant aux contradictions – eh bien, , quand un grand génie, comme Shakespeare ou Dostoïevski, un médium pour les contradictions éternelles du cœur humain, fait contredire Falstaff par Henry V ou détourner par Caliban notre compassion de Prospero, nous savons très bien, à l’élan de compassion que nous éprouvons pour chaque terme de l’antinomie, qu’au fond cette antiphonie de voix irréconciliables jaillit de la nature de la vie elle-même !

John Cowper Powys – « Dostoïevski »

Publicités
Cet article, publié dans Extrait de livre, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s