Modeste contribution au débat : une réaction au blog de Bernard-Henri Lévy…

Publié aujourd’hui sur le site de « La règle du Jeu », en réaction à cet article.

Voici le témoignage d’un ami, qui aurait dû le réserver à son ami. Pour l’intellectuel de renommée internationale, exposer ce témoignage de façon publique sous cette forme me semble être une faute qui illustre encore davantage le fossé qui se creuse entre un peuple et ses élites.

Ainsi, à vous lire, on a le sentiment que votre amitié et vos sentiments prouvent à eux seuls l’innocence de DSK… N’y a t-il pas une réminiscence zolienne dans votre discours ?… Vos «ce que je sais» ressemblent à des «J’accuse…!». Pas un mot pour exprimer une quelconque réserve, le moindre doute… Il y a suffisamment de fantasmes qui s’expriment dans cette affaire, ne tombez pas dans l’excès inverse.

S’ajoute à cela, sur ce même site, les affirmations péremptoires de Laurent-David Samama : «Sont-ce ces voix qu’il faut écouter alors qu’un homme de l’envergure de Dominique Strauss-Kahn, portant en lui la responsabilité d’une institution internationale ainsi que les espoirs politiques d’une majorité de français, est accusé de terribles écarts de conduite? Rien est moins sûr !»

Bien entendu, que pèse le témoignage d’une jeune mère célibataire d’origine africaine habitant le quartier pauvre du Bronx face à votre ami, face à un puissant ?… Avez-vous pris du recul avant de publier tout cela ?

A parcourir «La règle du jeu» sur les articles qui traitent de ce dossier, on est pris d’un malaise. J’aurais pour ma part apprécié, qu’en face des doutes ou des certitudes, des sentiments même que vous exprimez tous (et vous avez bien entendu raison d’exprimer ce point de vue, de donner la parole à la défense), on trouve l’expression du doute, une quelconque compassion, même placée sous le temps du «conditionnel», pour l’éventuelle victime.

L’affaire DSK, de quelque manière qu’elle se termine, aura révélé au quidam des vérités : des vérités sur les médias, des vérités sur ses politiques et désormais sur ses intellectuels.

Comme vous, mais à un niveau infinitésimal, je lutte contre le Front National et ses idées et plus largement contre les extrêmes, de droite ou de gauche… J’ai malheureusement bien peur que le comportement de nos élites, dont vous faites parti, n’alimente encore un peu plus leur électorat… Et c’est très grave.

Publié ici, quelque part vers la 10ème page des commentaires (dès validation par « La règle du Jeu »)…

Publicités
Cet article, publié dans Billet personnel, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s