Rages de coeur

Un problème que pose une sensibilité exacerbée, c’est que l’on est sujet à des « rages de cœur » récurrentes… Pour ou contre qui ? Des êtres aimés bien sur, qui ne  vous aiment pas du tout, ou pas suffisamment en retour… Ou pire, oui, bien pire : qui sont indifférents… Les pires des bourreaux !

Des sentiments qui n’ont que l’apparence d’être naïfs et égocentriques : il est peu courant, et même sans doute dangereux d’adhérer totalement au concept de « l’amour inconditionnel »…

Une rage de cœur, c’est beaucoup plus douloureux qu’une rage de dents : le mal est établi bien plus profondément et il n’y a pas de spécialiste pour vous guérir. On ne peut pas arracher un cœur… Tout juste l’anesthésier, essayer de l’engourdir un peu, à grands coups d’amertume… qui rend fou.

Publicités
Cet article, publié dans Billet personnel, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s