Louis-Ferdinand Céline – « Guignol’s band »

Le plus tragique, c’est les filins qui retiennent le navire par les bouts, gros comme il est, énorme en panse, il est léger, il s’envolerait, c’est un oiseau, malgré les myrions de camelotes dans son ventre en bois, comble à en crever, le vent qui lui chante dans les hunes l’emporterait par la ramure, même ainsi tout sec, sans toile, il partirait, si les hommes s’acharnaient pas, le retenaient pas par cent mille cordes, souquées à rougir, il sortirait tout nu des docks, par les hauteurs, il irait se promener dans les nuages, il s’élèverait au plus haut du ciel, vive harpe aux océans d’azur, ça serait comme ça le coup d’essor, ça serait l’esprit du voyage, tout indécent, y aurait plus qu’à fermer les yeux, on serait emporté pour longtemps, on serait parti dans les espaces de la magie du sans-souci, passager des rêves du monde !

C’est les filins, c’est les câbles qui le ligotent, le retiennent de partout, qui gênent à quai tout le trafic, qui font que tout le monde se casse la gueule et que Jovil le Skip hurle si fort. On largue qu’au dernier instant, il prend le vent, s’en va tout doux… C’est pas autre chose les miracles !

(lecture de juillet 2010)

Publicités
Cet article, publié dans Extrait de livre, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Louis-Ferdinand Céline – « Guignol’s band »

  1. Prisca dit :

     » J’étais optimiste subitement. Il m’arrivait des charges d’âme, il fallait faire face que les choses s’arrangent. Je le voyais l’avenir en rose l’avenir merveilleux. On est drôlet quand on est jeune, on voltige comme un piaf gâté, du noir au clair du rire au larme, on voit du bleu d’ciel toujours dans les pires tornades « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s