Charles Bukowski – « Journal d’un vieux dégueulasse »

On ne peut jamais savoir ce qui ronge un homme. Les choses les plus banales peuvent se révéler fatales quand on a du vague à l’âme. Et la pire de toutes les faiblesses/inquiétudes/angoisses, c’est celle que vous ne pouvez expliquer, comprendre, voire formuler. Une dalle de béton s’abat sur vous, et impossible de la repousser. Même lorsqu’on se fait 25 dollars de l’heure. J’en parle d’expérience. Ah, le suicide, qu’est-ce qu’on peut en dire, tant qu’on ne l’a pas envisagé pour soi-même ?

* * *

Le sexe ne manque pas d’intérêt, mais il est de moindre importance qu’on ne l’imagine. Je m’explique : comparé à la défécation, il fait (physiquement) pâle figure. Un homme peut vivre jusqu’à 70 ans sans tirer un coup, mais qu’il ne pose pas sa pèche d’une semaine et le voici qui meurt.

* * *

La boîte aux lettres, voilà par quoi tout commence et tout finit. Nombre de souffrances nous seront épargnées quand on aura découvert le moyen de s’en passer. Ce qui serait tout de même mieux que la bombe à hydrogène, laquelle, au risque de paraître défaitiste, ne me semble pas être la réponse appropriée.

* * *

– je vois, mais en quoi un taulard diffère de l’homme de la rue ?
– le taulard est un perdant qui aura essayé.

* * *

Sauf que j’ai pour principe de m’en tenir à un vieil adage (je fabrique les vieux adages aussi facilement que je m’adapte aux vieilles guenilles), selon lequel un je-sais-tout est pire qu’un je-sais-rien. Autrement dit, mieux vaut faire confiance au hasard et, si ça ne marche pas, s’exclamer : « merde, les dieux ne sont pas avec moi ». Car si vous savez mais que vous n’agissez pas, vous ne différez pas de l’imbécile qui ne veut pas admettre que que 1 plus 1 font 2 de quelque manière que l’on pose l’addition. A la longue, ce type de comportement vous déglingue un homme, car ensuite il somatise toute la soirée, se noircit sans plaisir et finit dans la machine à décerveler.

(lecture de juin 2010)

Publicités
Cet article, publié dans Extrait de livre, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s