Alexandre Soljenitsyne – « Une journée d’Ivan Denissovitch »

– Écoute voir, commandant, dans vos idées de science, où elles vont, les vieilles lunes ?
– Où vont-elles ? Tu ne sais donc pas qu’il y a une période où la lune n’est pas visible ?

Choukhov secoue la tête en rigolant :
– Du moment qu’on ne la voit pas, comment tu sais, toi,qu’elle existe ?

Il en a un coin bouché, le commandant :
– T’imaginerais-tu que, chaque mois, c’est une autre lune qui naît ?
– Pourquoi pas ? Les gens il en nait bien tous les jours. Pourquoi alors, il naîtrait pas une lune toute les quatre semaines ?

Il l’a sec, le commandant :
– Je n’ai jamais encore rencontré de matelot aussi cancre ! qu’il fait.
Où iraient-elles alors, tes vieilles lunes ?
– C’est tout juste ce que je te demandais.
– Où vont-elles, à ton avis ?

Choukhov soupire et, tout bas, à cause que c’est un secret :
– Chez nous, on dit que le bon Dieu en casse pour en fabriquer des étoiles.

Ce coup-ci, le commandant se tord :
– Sauvages ! Je ne l’avais jamais entendue, celle-là. Est ce que tu croirais en Dieu, Choukhov ?

Choukhov a l’air estomaqué :
– Et alors ? Essaye de ne pas y croire quand il y a du tonnerre.
– Mais pourquoi ferait-il cela, le bon Dieu ?
– Il ferait quoi ?
– Pourquoi casserait-il la lune pour en faire des étoiles ?

Choukhov hausse les épaules.
– C’est pourtant pas sorcier. Les étoiles, il en tombe ; il faut bien les remplacer.

(lecture de février 2010)

Publicités
Cet article, publié dans Extrait de livre, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s